La Société canadienne de la SLA rend hommage à PartenaireSanté à l’occasion de son assemblée générale annuelle et les dons de bienfaisance en milieu de travail sont à l’honneur

MARKHAM : L’importance des dons de bienfaisance en milieu de travail a été soulignée dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de la Société canadienne de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) qui a eu lieu la fin de semaine dernière. On a rendu hommage à PartenaireSanté pour ses programmes éducatifs exceptionnels qui visent à sensibiliser davantage la population à la SLA, également appelée maladie de Lou Gehrig.

Au cours des 25 dernières années, PartenaireSanté a recueilli deux millions de dollars pour la Société canadienne de la SLA grâce à son modèle de dons en milieu de travail. Ces fonds contribuent à financer de la recherche de renommée mondiale et des services de soutien pour les personnes atteintes de cette maladie fatale.

« PartenaireSanté est un partenaire indispensable pour la Société candienne de la SLA. La possibilité de tisser des liens avec le milieu des affaires et les employés grâce au modèle de dons en milieu de travail permet d’ouvrir les voies de communication afin de sensibliser les gens à la SLA et de recueillir des fonds pour aider les personnes qui en sont atteintes et leur famille. Notre partenariat avec PartenaireSanté nous est cher. Nous souhaitons témoigner notre reconnaissance à cet organisme pour son appui soutenu et son dévouement en lui remettant le Prix Tony Proudfoot », affirme Dav Cvitkovic, vice-présidente du développement des fonds et du marketing à la Société canadienne de la SLA et membre du conseil d’administration de PartenaireSanté.

Tony Proudfoot, défenseur étoile de la Ligue canadienne de football, était un champion de la cause. Il a perdu sa luttle contre la maladie en 2010. Aux yeux de la Société canadienne de la SLA, il incarnait l’ultime ambassadeur pour sensibiliser la population à la maladie.

« Au nom de PartenaireSanté, je souhaite sincèrement remercier la Société canadienne de la SLA pour ce grand honneur. Tony Proudfoot était un Canadien exceptionnel qui attiré beaucoup d’attention sur la SLA et les conséquences de la maladie sur les personnes qui en souffrent. Recevoir un prix qui porte son nom, et en présence d’autres lauréats à qui il a été décerné pour leur travail acharné au profit des personnes atteintes de la maladie et de leur famille, est vraiment inspirant. Chez PartenaireSanté, nous nous employons à recueillir des ressources pour les organismes de bienfaisance qui identifient les causes des maladies comme la SLA ainsi que des traitements et des remèdes. Nous investissons dans la recherche, dans des programmes de première ligne et dans des services d’appui par l’entremise d’organismes comme la Société canadienne de la SLA. Nous estimons que les organismes de bienfaisance réussissent mieux lorsque nous travaillons ensemble à la collecte de fonds pour la recherche, la prévention et les tratiements, et nous sommes fiers d’appuyer le travail crucial de la Société canadienne de la SLA », explique Eileen Dooley, chef de la direction de PartenaireSanté.

- 30 -

À propos de la Société canadienne de la SLA

Fondée en 1977, la Société canadienne de la SLA est le seul organisme bénévole national du domaine de la santé qui se consacre entièrement à la lutte contre la SLA et qui soutient les personnes qui en sont atteintes. La Société canadienne de la SLA est le principal organisme sans but lucratif qui finance la recherche sur la SLA, partout au pays. Avec les sociétés provinciales de la SLA, elle multiplie les efforts pour rehausser la qualité de vie des Canadiens aux prises avec cette maladie.

À propos de la SLA

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie mortelle caractérisée par la paralysie graduelle des muscles dans l’organisme. Dans les cinq années suivant le diagnostic, parfois même en l’espace d’un an, 90 % des personnes qui en souffrent perdent la vie. Bien que les estimations établissent à 3 000 le nombre de Canadiens atteints, il n’existe pour l’instant aucun traitement efficace. La SLA résulte de la destruction des neurones moteurs, qui raccordent le cerveau aux muscles. Si la cause spécifique de la maladie reste inconnue, les découvertes prometteuses réalisées depuis quelques années fournissent de précieux indices susceptibles d’ouvrir la voie à de nouveaux traitements et peut-être à une guérison.

À propos de PartenaireSanté

PartenaireSanté fait le lien entre les employés et les organismes de bienfaisance du domaine de la santé parmi les plus réputés au Canada. Collectivement, grâce aux dons recueillis en milieu de travail, nous améliorons la santé des travailleurs, bâtissons des collectivités et des milieux de travail plus sains, fournissons des programmes et des services aux 87 % de Canadiens touchés par une maladie chronique ou grave et trouvons des remèdes et des traitements pour ces maladies grâce à des recherches qui sauvent des vies. Pour plus d’informations, visitez www.partenairesante.ca.

Renseignements supplémentaires
Siobhan Williams, Directrice, Marketing et communications, PartenaireSanté
613-562-1469, poste 228, swilliams@healthpartners.ca