SLA

Imaginez être prisonnier de votre propre corps… la sclérose latérale amyotrophique (SLA), mieux connue sous le nom de « maladie de Lou Gehrig », est une affection neuromusculaire évolutive dans laquelle les cellules nerveuses meurent, paralysant les muscles volontaires. Le coût annuel moyen des soins prodigués à un patient s’élève à plus de 150 000 $, ce qui inclut 49 108 $ en coûts directs (pour se procurer de l’équipement de mobilité et transformer le logis) et 36 647 $ en perte de revenus. En général, les personnes atteintes décèdent dans les 3,4 ans suivant le diagnostic.

Hier : La SLA a été identifiée pour la première fois en 1869, mais il fallut attendre 1999 avant que l’on ne développe une échelle d’évaluation permettant de mesurer la dégénérescence d’un patient. La communauté médicale et les familles avaient bien peu d’information et de ressources à leur disposition.

C’est ici qu’entre en jeu la Société canadienne de la SLA.

Aujourd’hui : La recherche sur la SLA a connu une croissance considérable depuis 15 ans. En plus de financer nombre de projets de recherche cruciaux, la Société canadienne de la SLA contribue à améliorer la qualité de vie des personnes touchées par la SLA.

La preuve vivante de dons au travail

La Société de la SLA a aidé Nigel VanLoan et sa femme à obtenir de l’équipement d’une valeur de 100 000 $ grâce à son programme de prêt d’équipement. 

« La Société de la SLA a facilité la prise en charge de la maladie [de ma femme] et amélioré sa qualité de vie. »

En savoir plus

Nigel VanLoan - HealthPartners / ALS